Comment se déroule un bilan parodontal ?

Capture d’écran 2020 05 27 à 17.28.28 - Comment se déroule un bilan parodontal ?

Le bilan parodontal intervient lors d’un traitement parodontal : au début et/ou pendant le traitement, mais aussi tout au long de la maintenance parodontale. Ce genre de traitement est nécessaire à toute personne atteinte d’une maladie parodontale. Il s’agit principalement de la gingivite ou de la parodontite. Sans cela, une personne qui souffre de ces maux s’expose à une mobilité des dents pouvant conduire aussi à une perte totale de celles-ci. Il est exposé ici comment se passe succinctement un bilan parodontal.

Prise de renseignements préliminaires

Le bilan parodontal commence par cette étape qui est indispensable au traitement. Le spécialiste se renseignera sur la maladie parodontale dont souffre le patient et sur ses attentes. Cet interrogatoire médical est la base du bilan et du traitement parodontal.

Il consiste à ce que vous renseigniez le dentiste sur le motif de votre consultation, les symptômes de la pathologie et le degré de manifestation de chacun d’eux. Il aura aussi besoin de savoir quand les symptômes ont commencé à se manifester, si vous suivez ou non un traitement présomptif. Les causes possibles et les facteurs de risques associés l’intéresseront aussi sans omettre le plus important : vos attentes de la thérapie.

Après cette étape, le dentiste procédera à un examen dentaire initial. Il consiste en une observation préliminaire des dents par laquelle le dentiste constate toutes les déclarations du patient il lui présente ensuite ces observations, avant de passer à l’examen clinique.

Examen clinique

L’examen clinique consiste en une analyse des dents, particulièrement, une analyse de la gencive, la détermination de l’indice de plaque, un sondage parodontal et une évaluation du facteur bactérien.

L’analyse de la gencive permet de déterminer l’indice gingival et l’indice de saignement de la gencive. La combinaison de ces deux indices permet quant à elle, de connaître l’état exact de votre gencive.

Au cours cette analyse, le dentiste examine minutieusement votre gencive et recherche des signes inflammatoires et une tendance au saignement. La mesure de l’indice de plaque permet au dentiste de savoir sur une échelle allant de 0 à 4 quel est le niveau de dépôts de tartre sur vos dents.

En réalisant ensuite un sondage parodontal, le spécialiste pourra évaluer la récession gingivale. Entretemps, ce sondage lui aura permis de mesurer grâce à une sonde parodontale la profondeur de la poche et le niveau d’attache clinique. Finalement, en enregistrant les mesures déterminées sur un tableau charting, le dentiste pourra évaluer le facteur bactérien.

Examen radiologique

L’examen radiologique permet d’enregistrer toutes les dents sur un cliché et de réaliser un diagnostic des lésions osseuses afin de connaître l’état des os. Par ailleurs, l’observation du cliché de la radiologie permet d’observer l’élargissement de l’espace du ligament autour de la dent et de mesurer le niveau des atteintes de la furcation.

Tests bactériens

Le bilan parodontal s’achève par la réalisation d’une série de tests bactériens sur un ou plusieurs sites. Ces tests servent à identifier l’antibiothérapie à choisir. Ces tests permettent aussi d’orienter le traitement parodontal optimal.

Un bilan parodontal peut être complet ou partiel. C’est l’ampleur du mal qui détermine le type de bilan que doit réaliser le spécialiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *